Arrête de bouger ! Mais en fait non… comment le mouvement organisé recentre l’enfant grâce à la conscience de la pulsation

Chez l’enfant, le calme et l’immobilité ne coïncident pas forcément… le mouvement est un besoin fondamental pour lui, non pas pour se défouler, mais parce que ce n’est qu’en ressentant son corps en mouvement qu’il pourra acquérir la maîtrise de son corps, apprendre à filtrer et réguler les stimuli sensoriels et par là son comportement et ses apprentissages.

Et des stimuli sensoriels, nous en recevons à chaque instant : une multitude d’informations provenant à notre système nerveux par nos sept sens et oui, ils sont bel et bien sept ! Au cinq sens auxquels nous pensons tout de suite (auditif, visuel, olfactif, tactile et gustatif) s’en ajoutent deux de plus, qui sont à la base de la pyramide cognitive : le sens proprioceptif et le sens vestibulaire.

(dessin tiré du site Hoptoys.fr qui propose de nombreux documents sur ce sujet)

C’est l’expérience du corps en mouvement, de ses rapports spatiaux avec ce qui l’entoure, de la sensation gravitationnelle, qui nous permet, enfant, de construire la « topographie » de notre corps, d’en prendre conscience. Plus l’enfant a l’occasion d’expérimenter le mouvement en sécurité, de ressentir les frontières de son corps, de découvrir ses capacités à le piloter, plus se construit sa sécurité intérieure. C’est pour cela que l’intégration des sens vestibulaire et proprioceptif est indispensable pour que puissent se développer toutes les autres compétences sensorielles nécessaire aux apprentissages.

Pourtant il arrive parfois, dans ce mouvement, en fonction des circonstances, que le corps de l’enfant, s’il est sursollicité de stimuli, se désorganise. Cris, mise en danger, insensibilité aux besoins autrui ou même ce que nous lisons comme des provocations… cela arrive à tous les enfants, plus ou moins souvent. Leur imposer de s’arrêter ne résout pas le problème puisque la maturation de leur cerveau ne le leur permet pas encore.

Les jeux musicaux autour de la pulsation permettent d’aller chercher l’enfant dans son énergie du moment, quelle qu’elle soit. Dans la musique, la vitesse et l’intensité varient, toutes les nuances font partie de la palette avec laquelle nous pouvons jouer, y compris le tempo très rapide et les sons fortissimo de l’enfant désorganisé. La proposition musicale, complètement dénouée de jugement, vient permettre à l’enfant d’exprimer ce trop plein d’énergie tout en lui donnant un cadre, des consignes, des limites explicités non pas par une réprimande ou une menace mais par une règle du jeu.

Ainsi, on peut proposer à l’enfant de reprendre la responsabilité de ses gestes, les transformant en son, en musique, en pulsation. Si le mouvement désorganisé de l’enfant se transforme en marche consciente, parce que le pas devient élément producteur de musique, le corps de l’enfant se réorganise, son esprit se recentre, son énergie se redéploie dans un but créatif qui lui apporte joie et concentration.

La répétition de ce moment de mouvement vécu en toute présence permet à l’enfant d’acquérir un véritable outil à sa disposition – et à partager en famille – pour se recentrer lorsqu’il en a besoin. Un état d’être qui nous est indispensable pour pratiquer la musique, mais tellement précieux pour la vie de tous les jours.

Cette démarche sensorielle, qui vient de la pédagogie musicale sensorielle Jaëll-Montessori, proposée dans le cadre des principes de la sophrologie auquel elle s’adapte si bien, constitue celle que j’appelle la sophro-musique.

A la coïncidence des objectifs et des moyens correspond la coïncidence des bienfaits : régulation sensorielle, présence à soi, développement du schéma corporel en tant que réalité vécue, autonomie de jugement, qui permettent une meilleure autonomie émotionnelle. Avec l’enfant encore plus qu’avec l’adulte, c’est par le corps que l’équilibre peut revenir et se cultiver.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :